Chef d'orchestre

 

Né en 1941, Jean FERNANDEZ dit Jean d'ALBI, rêve de devenir Chef d'orchestre depuis sa plus tendre enfance.

En 1961, il rencontre Eugène BIGOT qui dirige, à l'époque, l'orchestre symphonique de l'ORTF, (aujourd'hui orchestre philharmonique de Radio France). Le maître accepte de conseiller le jeune musicien.

En 1963, Jean d'ALBI s'entoure d'instrumentistes membres de l'orchestre Pasdeloup.

Sous sa baguette, durant 5 ans, cet orchestre de chambre donne plusieurs concerts à Paris et en banlieue.

En 1964, il souhaite affirmer sa personnalité en abordant les compositeurs du XXème siècle. Il dirige la symphonie pour cordes et trompette d'Arthur Honegger et le concerto pour orgue orchestre à cordes et timbales de Francis Poulenc. A l'orgue, son maître Gaston LITAIZE. La critique parisienne est élogieuse. La tribune de Lauzanne consacre un article au musicien; la télévision réalise un reportage.

 

A 23 ans, Jean FERNANDEZ est invité à diriger l'orchestre de Marseille-Provence. Pour la première fois, le jeune chef est face à un orchestre symphonique. Les musiciens répondent à sa direction. C'est un succès.

 

On peut lire dans le Méridional du 8 novembre 1964 sous la plume de José BONAUT:

"Jean FERNANDEZ qui n'a pas 25 ans venait prouver aux voyants qu'il pouvait diriger un orchestre... C'est la première fois, je l'avoue, qu'à ma connaissance un aveugle devient chef d'orchestre. En dépit de toutes les difficultés supplémentaires à cette délicate fonction et sur lesquelles il est inutile d'insister, il faut reconnaître que Jean FERNANDEZ a fort honorablement dirigé le bon orchestre de Marseille-Provence, dans un programme délicat qui ne comportait, pour la partie symphonique, que du Mozart avec l'Ouverture des Noces de Figaro et la Symphonie en Mi bémol majeur k543. Exécutions nettes et musicales qui firent honneur au jeune chef, mais aussi bien sûr à tous ses musiciens qui furent excellents."

 

Il lui est proposé de diriger l'orchestre symphonique de la Radio de Lille avec au programme des œuvres de Beethoven dont la 7ème symphonie.

 

En 2000, il joue ponctuellement avec des musiciens de l'orchestre philharmonique de Radio France qui l'encouragent à reprendre la baguette.

Avec eux, en 2011, il fonde l'orchestre Jean d'ALBI. Entre autres concerts, l'ensemble s'est produit à la Chapelle Royale de Dreux  en présence du Comte et de la Comtesse de Paris, du Duc et de la Duchesse de Vendôme.

 

En 2015, un nouvel élan est donné à cet orchestre : donner la possibilité à de jeunes musiciens d'entrer dans la profession de musicien d'orchestre.

Sous l'impulsion du Chef, l'orchestre devient L'orchestre du Pays de Dreux. Une association est créée : Les Amis de l'orchestre du Pays de Dreux .

 

A notre connaissance Jean d'ALBI est le seul Chef d'orchestre Européen non-voyant.

 

 

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

Concert à la Chapelle Royale

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

Jean d'ALBI

Jean d'ALBI

Jean d'ALBI et Jean-Philippe KUZMA

Jean d'ALBI et Jean-Philippe KUZMA

Le Chef d'orchestre et le Premier violon

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

Jean d'ALBI et Jean-Philippe KUZMA

Jean d'ALBI et Jean-Philippe KUZMA

Le Chef d'orchestre et le Premier violon

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux

L'orchestre du Pays de Dreux :

 

L'orchestre du Pays de Dreux se donne pour mission notamment de favoriser l'entrée dans la profession de musicien d'orchestre, de jeunes en fin d'apprentissage semi-professionnels ou débutants dans le métier. En étant accueillis et intégrés par un ou deux musiciens au sein de la formation, ils peuvent bénéficier de l'expérience d'instrumentistes qui travaillent depuis plusieurs années au sein de nos plus prestigieux  orchestres  français. Les conseils qu'ils y reçoivent ainsi que la qualité d'exécution à laquelle ils contribuent leur permettant de parfaire leur pratique musicale dans les meilleures conditions.

 

Les solistes :

 

Catherine de VENCAY débute le violoncelle a 7 ans a Limoges.

Elle poursuit ses études au conservatoire supérieur de Paris et obtient son Ier prix à 20 ans. Dans le cadre du cycle de perfectionnement, elle part aux USA à l' université de Bloomington en Indiana pour bénéficier des conseils du maître Janos Starker. En 1996, elle entre à l' orchestre Philharmonique de Radio France.

Lauréate de plusieurs concours en France et aux Etats Unis, elle joue dans de nombreux festivals en tant que soliste et chambriste.

 

Jean-Philippe KUZMA

Né le 30 juillet 1971 à Vichy, Jean-Philippe KUZMA effectue ses études musicales de violon et de piano au Conservatoire National de Région de Saint-Etienne. Il y obtient en 1988 les Médailles d'Or de Violon, de Musique de Chambre, de Déchiffrage et de Formation Musicale ainsi qu’une première médaille de piano. Il obtient également en 1989 le Premier Prix au Concours Général de Musique. Alors qu’il travaille le violon avec Devy ERLIH et Bruno LHUISSIER, il est admis en 1991 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon dans la classe d'Elizabeth BALMAS et de Claire BERNARD, dont il en sort en 1995 avec un Premier Prix de Violon (Diplôme National d'Études Supérieures Musicales mention Très Bien à l'Unanimité). Il bénéficie d'une bourse de Mécénat Musical Société Générale pour l'année scolaire 1995-1996. Il perfectionne son jeu auprès de Jean-Pierre WALLEZ au Conservatoire de Musique de Genève. Il est Violon Solo de l'Ensemble Orchestral Contemporain de 1990 à 1996. Il obtient en 1996 le Diplôme d'État de Professeur de Violon. Il est depuis 1996 violoniste à l'Orchestre Philharmonique de Radio France, dirigé par Myung Whun CHUNG. Il se produit régulièrement en tant que soliste ou en musique de chambre, notamment au sein des Archets de Paris où il y joue également du violon baroque.

 

Gilles MERCIER

Né au Monastier / Gazeille (Haute Loire) en 1965, Gilles MERCIER débute la musique à l'âge de 9 ans, au sein de l'Harmonie et de l’école Municipale de sa ville.

Admis au Conservatoire de Saint-Etienne dans la classe de trompette de Monsieur Marcel HEYTE, il obtient en juin 1985 une Médaille d’or à l'Unanimité.

En septembre de cette même année il réussit le concours d'entrée au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Monsieur Pierre THIBAUD et obtient en 1988 un Premier Prix de Trompette.

Dès lors, cherchant à multiplier les expériences musicales, il se produit au sein de différents orchestres: l'Orchestre National de France, l'Orchestre National de Lyon, l'Orchestre de Paris, l'Opéra de Paris …. Il joue également avec les formations de musique contemporaine telles que Ars Nova, 2E2M, Musique Oblique, l’Ensemble Fa. En 1989, il participe à la création Française de l'opéra "Maximilien KOLBE" de Dominique PROBST. En 1991, il donne des concerts et enregistre avec l'Orchestre Révolutionnaire Romantique (J.E. GARDINER) la symphonie Fantastique d'Hector BERLIOZ, sur des instruments d'époque et participe également avec cette formation à la production des Troyens de Berlioz en 2004.

Depuis 1993, Gilles Mercier est Cornet Solo à l'Orchestre Philharmonique de Radio-France.

En août 2002 il est invité comme trompette solo à l’orchestre du festival de Saito Kinen (Japon) dirigé par Seiji Ozawa.

Membre du quatuor de cuivres Evolutiv Brass, il est également le fondateur et le Directeur Artistique du Festival "La Musique des Cuivres" du Monastier / Gazeille.

 

Jérémy PASQUIER

Né le 2 Juin 1983, Jérémy PASQUIER commence le violon à l'âge de 5 ans. A 17 ans, il choisit de s'orienter vers l'alto et poursuit ses études dans la classe de Sabine Toutain au CNSM de Paris. Il en ressort avec un prix mention très bien. Depuis, il a participé à de nombreux festivals, comme le festival Pablo Casals à Prades, Durham en Angleterre, Clairvaux, Jeunes Talents, les musicales de Bagatelle, ou encore le festival Musiques au cloître à Nîmes, où il a rencontré des artistes tels que Jean Bernard Pommier, Claire Désert, Emmanuel Strosser, Roland Pidoux, Philippe Muller et Andreas Adorian.

Dans la jeune génération, il a joué avec Julien Szulman, François Dumont, Sietse-Jan Weijenberg, Ji-Yoon Park, David Galoustov, ou encore le flûtiste Matthieu Gauci Ancelin. En soliste, il s'est produit dans la symphonie concertante de Mozart, dans le concerto de Bélà Bartòk, sous la direction de Pierre-Michel Durand mais également dans le Lachrymae de Britten à la salle Pleyel, dans le cadre des concerts des Jeunes interprètes.Pour la radio, Gaëlle Le Gallic lui a consacré une émission "Dans la Cour des Grands" sur France Musique où il s'est associé à la pianiste Paloma Kouider et le clarinettiste Olivier Patey.

Jérémy Pasquier est membre du Trio à Cordes Jacob, aux côtés de Sarah et Raphaël Jacob, avec lequel il se produit régulièrement. Il est actuellement en poste au sein de l'orchestre philharmonique de Radio France.Depuis 2008, il est lauréat de la fondation d'entreprise BanquePopulaire, et révélation classique de l'Adami.

 

Joël LASRY

C'est à l'âge de six ans que Joël LASRY débute le cor dans le classe d'Eric Brisse au Conservatoire d'Amiens. En 2004, après avoir reçu durant un an l'enseignement de Jean-Michel Vinit au Conservatoire de Rueil-Malmaison, il est admis au CNSM de Paris dans la classe d'André Cazalet pour un cursus de 4 ans sanctionné en 2008 par un Premier Prix. Il débute alors une carrière de musicien freelance au gré d'invitations dans divers orchestres français: Orchestre de Paris, Orchestre Philharmonique de Radio France, Orchestre de l'Opéra de Lyon, Orchestre National de l'Opéra de Paris... Il s'essaie en parallèle aux Concours Internationaux et remporte, en 2009, le Premier Prix du Concours de Porcia (Italie), et en 2011 le Second Prix du Concours de Brno (République Tchèque). Joël Lasry est membre du quatuor de cors Laetonium (avec Matthieu Romand, Thibault Hocquet et Benjamin Garzia) et de l'ensemble Le Balcon (dirigé par Maxime Pascal).

 

 

 Les jeunes musiciens

 

A ce jour deux jeunes musiciens ont eu l'occasion de jouer avec l'orchestre :     

Louise 21 ans  violoniste  et Paul-Marie 18 ans violoncelliste.

Ces 2 jeunes diplômés de grands conservatoires parisiens , se destinent à la profession de musicien d'orchestre.

© 2023 par Musique Classique. Créé avec Wix.com

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-youtube
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now